logoFrancebilan.fr Accueil Panier Se connecter S'inscrire Contact

<<< Introduction

L'analyse de l'activité

Les soldes intermédiaires de gestion
Les ratios >>>
La capacité d'autofinancement >>>

Le compte de résultat conduit au résultat comptable mais n'indique pas comment ce dernier a été obtenu. Le calcul des soldes intermédiaires de gestion (SIG) va permettre une analyse plus fine de la formation du résultat en fournissant davantage d'indicateurs.
L'analyse à l'aide de ratios permet comparer les performances avec des sociétés de tailles différentes.
Le résultat ne se traduit pas toujours en trésorerie. Il est ainsi primordial de déterminer le flux de trésorerie généré par l'activité. Le calcul de la capacité d'autofinancement (CAF) permet de ne retenir que les opérations entrainant un flux de trésorerie.

calculatrice

Les soldes intermédiaires de gestion

Les différents soldes se calculent en cascade, c'est à dire que chaque solde sert à calculer le suivant:

schéma des SIG

La marge commerciale représente la marge brute dégagée par l'activité commerciale de l'entreprise (achat et revente de marchandises).

La production de l'exercice est un indicateur à manier avec précaution: la production vendue est évaluée au prix de vente et les productions stockées et immobilisées sont évaluées au coût de production! L'évolution des productions vendues et stockées est à surveiller.

La valeur ajoutée représente la richesse brute créée par l'activité. Elle permet de rémunérer l'Etat, le personnel et les prêteurs. Le solde peut servir à renouveler les immobilisations, rémunérer les actionnaires, augmenter les réserves (capitaux propres).

L'excédent brut d'exploitation (EBE) représente la marge dégagée par l'activité avant la prise en compte des dotations et reprises d'exploitation ce qui en fait un indicateur neutre des politiques d'investissement et de financement (à condition de retraiter les redevances de crédit-bail). On peut le définir comme la trésorerie potentielle générée par l'exploitation, c'est donc un indicateur très important.

Le résultat d'exploitation est généré par l'activité normale de la société sans prise en compte des éléments financiers.

Le résultat exceptionnel est le résultat d'éléments qui ne sont pas susceptibles de se reproduire (pénalités, amendes, plus ou moins-values de cessions...). Il est important de vérifier que le résultat ne s'explique pas en grande partie par les éléments exceptionnels!

Le résultat courant avant impôts prend en compte les éléments financiers: d'éventuels produits issus d'investissements en titres financiers et des charges d'intérêts liées à l'endettement.

La participation des salariés au résultat et l'impôt sur les bénéfices dépendent du résultat (pas de bénéfice => pas de participation ni d'impôt).

Les retraitements

Certaines charges ou produits nécessitent d'être retraités afin de permettre des comparaisons pertinentes entre entreprises.
Deux entreprises ayant la même activité auront en effet des EBE très différents selon que leurs immobilisations sont financées par l'emprunt ou par la location, et ce, sans aucun lien avec leurs performances respectives (la location diminue l'EBE alors que l'amortissement ne sera pris en compte qu'au niveau du résultat d'exploitation).
De la même manière, le recours à du personnel extérieur diminue la valeur ajoutée alors que les charges de personnel ne sont comptabilisées qu'au niveau de l'EBE.
Le principe est donc d'annuler certaines charges ou produits pour les reclasser dans un autre poste et ainsi obtenir des soldes comparables.

Quelques exemples :

Eléments retraités Conséquences
Personnel extérieur Annulé des charges externes et reclassé avec les charges de personnel
Crédit-bail Annulé des charges externes et reclassé avec les dotations aux amortissements et les charges d'intérêt
Sous-traitance Annulé des charges externes et reclassé en diminution de la production
Escompte accordé Annulé des charges financières et reclassé en diminution du chiffre d'affaires
Escompte obtenu Annulé des produits financiers et reclassé en diminution des achats

Les retraitements seront expliqués en détail dans un autre article.

calculs

Les ratios

Les ratios permettent de comparer les performances de la société dans le temps et avec d'autres entreprises. Constater que le chiffre d'affaires a augmenté de 10000€ manque de pertinence, l'analyse étant différente selon que votre CA de départ est de 20000€ ou de 30 millions.

Certains ratios doivent être élevés (ou proches de 1)

taux de variation du CA

Le taux de variation du chiffre d'affaires permet de mesurer l'activité et de comprendre l'évolution des charges.

taux de profitabilité

Le taux de marge nette (ou taux de profitabilité) est très variable selon les secteurs d'activité et leur compétitivité.

taux de marge commerciale

Le taux de marge mesure la marge brute pour chaque euro de marchandise achetée.

taux de marque

Le taux de marque commerciale mesure la marge brute pour chaque euro de vente.

taux de valeur ajoutée

Le taux de valeur ajoutée aide à comprendre les coûts (proche de 1 = intégration élevée).

D'autres doivent être les plus bas possibles.

taux de charges de personnel

Le taux de charges de personnel.

taux de charges externes

Le taux de charges externes.

monnaie

La capacité d'autofinancement (CAF)

La CAF est le flux de trésorerie potentielle dégagée par l'activité. Pour l'obtenir il faut éliminer du résultat les charges qui ne sont pas décaissées (calculées à des fins comptables mais qui n'ont pas de contrepartie monétaire) et les produits non encaissés.

On appelle autofinancement la CAF diminuée des dividendes versés, c'est la trésorerie potentielle réellement disponible pour de futurs investissements.

Méthode de calcul de la CAF

En partant du résultat il faut annuler les charges et les produits qui n'occasionnent pas de décaissement.
Pour annuler une charge dans le résultat, il faut faire: Résultat + charge
Pour annuler un produit dans le résultat, il faut faire: Résultat - produit

Résultat net
+ Dotations aux amortissements, aux dépréciations et aux provisions
- Reprises sur amortissements, dépréciations et provisions
- Produits de cession d'éléments d'actif
+ Valeur comptable des éléments d'actif cédés
- Quote-part de subventions d'investissement virée au compte de résultat

Maintenant que nous avons étudié l'activité de l'entreprise, intéressons-nous à l'analyse de sa structure financière.

Lire la suite: L'équilibre financier >>>